Au début du 17ème siècle, le couvent de Santa Clara do Funchal, avait le domaine direct de plusieurs propriétés à la place de Ribeira Brava, une maison à un étage dans l’ancienne Rua da Bagaceira, dénomination du 16ème siècle de l’artère où se trouve aujourd’hui le Musée ethnographique de Madère, foreira à ce couvent, a été acquis par Luís Gonçalves da Silva, capitaine des ordonnances de Ribeira Brava, marié, en 1682, à D. Antónia de Meneses.

Le capitaine Gonçalves da Silva agrandit alors sa villa, après avoir ajouté un étage et, sur l’île sud du bâtiment, fit construire une chapelle en 1710 dédiée au patriarche São José, où il serait enterré. On peut encore observer, bien que modifié, implanté dans le bâtiment où se trouve le Musée ethnographique, le portail dudit ermitage.

Luís Gonçalves da Silva et son épouse, par disposition testamentaire, faite en 1716, établirent un lien perpétuel imposé à la maison où ils résidaient, dans plusieurs fermes et dans la chapelle Saint-Joseph, qui ne sera abolie qu’en 1860.

En 1853, José Maria Barreto, le dernier administrateur de l’obligation de São José, convertit le solaire en ruine en une unité industrielle, ayant à cet effet constitué un partenariat avec Jorge de Oliveira.

Un moulin à canne à sucre, une traction animale et un alambic de distillation de brandy y sont alors installés, en 1862, l’entreprise de fabrication, avec un nouveau partenaire, fr. João António de Macedo Correia e Freitas, a commencé à utiliser l’énergie hydraulique, installant, cette année-là, une roue motrice en bois, desservie par une levada, et une rectifieuse de cannes avec trois cylindres de fer horizontaux. En 1868, deux moulins à céréales ont également fonctionné dans cette usine.

Au fil des ans, des transactions successives des actions de la société ont eu lieu et, finalement, en 1974, les héritiers de João Romão Teixeira, propriétaires de l’immeuble, l’ont vendu au conseil général du district autonome de Funchal.

Le gouvernement régional de Madère a décidé d’installer le Musée ethnographique de Madère, conçu par l’architecte João Francisco Caíres, conçu par l’architecte João Francisco Caíres, dans l’ancien moulin à eau-de-vie ribeira brava, conçu par l’architecte João Francisco Caíres, inauguré le 15 juin 1996.
La vocation du musée est d’enquêter sur la documentation, la conservation et la diffusion des témoignages de la culture traditionnelle de Madère. La collection du musée comprend des collections qui couvrent divers aspects sociaux, économiques et culturels de l’archipel de Madère, l’ethnographie étant son domaine de vocation.

L’espace d’exposition permanente est organisé par thèmes: activités productives (pêche, cycles de production de vin, céréales et linge), transports, unités domestiques (cuisine et chambre) et commerce traditionnel (épicerie).

temps:
  • Ouvert du mardi au vendredi de 9h30 à 17h00
  • Samedi de 10h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
  • Fermé le dimanche, le lundi et les jours fériés
Billets:
  • Normal: 3.00 €
  • 3ème âge: 1,50 €
  • Carte Jeune: 1,50 €
  • Groupes (+ 6 personnes): 2,50€ (par personne)

Musée ethnographique de Madère



Accessibilités

♿ 🟢 Accessibilité : facile ( l’accès dépend d’un ascenseur ).


« Retour


error: Content is protected !!
Aller au contenu principal