Pour ceux qui nous rendent visite, vous savez que l’un des endroits les plus recherchés est l’église du Monte, située sur la colline, près du célèbre jardin du Palais du Monte.

C’est l’un des endroits que les agences de voyage et les tour-opérateurs demandent s’ils peuvent y aller avec des personnes à mobilité réduite ou handicapées et, bien sûr, nos clients. 

Pour s’y rendre, le plus simple est de prendre le téléphérique de Funchal (Madeira Cable Car), parce que c’est facile, c’est pourquoi il est très bien promu à l’étranger.

Pour ceux qui viennent en bateau de croisière, il suffit de traverser toute la rue de l’Avenida Do Mar, ce n’est pas compliqué, puisque c’est tout plat avec environ 1.200 M, pour un fauteuil manuel, ce sera un peu tiré, mais ceux qui utilisent un équipement électrique, le font bien, sans problème majeur.

Arrivés au téléphérique, Madeira Cable Car, nous achetons le ticket, la cabine s’arrête complètement, nous entrons avec le fauteuil roulant, bien sûr si c’est un scooter, nous ferons probablement quelques manœuvres, si le fauteuil n’est pas trop grand, il y a toujours de la place pour une personne de plus dans la cabine du téléphérique.

Et c’est parti, un trajet de 15 à 20 m, en profitant de la vue sur Funchal.

En arrivant à Monte, la procédure est la même.

Mais là, les problèmes commencent. Pour visiter le jardin du Palais de Monte, les fameuses voitures à panier et l’église de Monte, nous empruntons un chemin de pierre, une bonne chaise, avec suspension, amortira les vibrations de la chaussée, mais comme ce chemin est occupé par des voitures garées et que nous partageons l’espace avec les voitures qui passent, cela oblige les chaises à aller au même endroit que les voitures, devenant un peu dangereux.

Après ces obstacles, nous sommes arrivés au jardin du Monte Palace, il n’a pas été possible de le tester avec mon matériel car l’entrée nous a été interdite.

Mais j’ai déjà fait ce jardin, il devient fatiguant (4 heures de temps), parce qu’il y a beaucoup de montées et descentes, des marches, donc ce n’est pas un endroit qu’une personne peut faire, c’est possible, si vous y allez avec un équipement électrique encore une fois, mais ce n’est pas accessible et cela deviendra très fatiguant.

Bien sûr, si vous ne voulez pas visiter, vous avez le restaurant du jardin et vous pouvez attendre vos proches.

Je ne comprends toujours pas pourquoi ils disent que c’est accessible. 

En continuant tout droit vers l’église sur la colline, quand j’y étais, j’ai réalisé que vous ne pouvez pas la visiter, elle est pleine de marches et même avec d’autres chemins d’accès, le pavé est tout irrégulier à cause des arbres.

Mais qui sait, il est possible de faire une rampe sur les marches. 

On peut donc considérer qu’il n’est pas accessible. 

Un des lieux qui fait la promotion de notre île, n’est pas accessible. 

En poursuivant notre visite, il ne manque que nos ex libris, les chariots à panier, qui dévalent la route. 

Je ne veux pas dire qu’une personne en fauteuil roulant ne peut pas le faire, mais cela soulève plusieurs questions pour moi ici, pour ceux qui liront cette REVUE. 

Si vous devez effectuer un transfert entre l’équipement du client et le chariot à panier, qui va le faire ? Le client, les membres de la famille, souvent il n’y a que deux personnes, les carreiros (les personnes qui conduisent les chariots-paniers), il n’y a pas d’équipement de soutien. 

Même si on met le client dans le panier, s’il a un fauteuil manuel, ou même un fauteuil électrique et qu’il est monté en téléphérique, où est-ce qu’il va prendre le fauteuil, dans le panier, ce sont des questions simples pour nous …..

Si c’est nous, on attend sur la place de la fontaine et on ramène le matériel.

Puis à la sortie, des chariots à panier, après avoir descendu ce voyage hallucinant, nous avons un autre problème, pour une petite voiture il est facile de s’arrêter là, mais pour une grande camionnette ou même un bus cela devient plus difficile, il n’est pas facile de garantir la sécurité de tous. 

La seule existante est dans la zone où s’arrête et reste l’équipement des carreiros. 

Ceci pour dire qu’il n’est pas toujours facile de gérer l’accessibilité, ce qui me préoccupe souvent c’est que nous vendons au marché extérieur sans comprendre l’impact que cela a sur les gens. 

C’est facile de dire que tout est accessible, c’est facile de faire une vidéo en disant allez, les vrais problèmes commencent ici. 

Dans cette zone, les seules toilettes adaptées se trouvaient dans la station de téléphérique, je n’en ai pas vu d’autres à cet endroit, il y en a peut-être même une à l’intérieur d’un restaurant, mais je n’en ai pas vu. 

Si on descend dans les télécabines, à l’arrivée il y a 1 toilette adaptée. 

Une mauvaise expérience est souvent suffisante pour que les gens ne reviennent pas. 



Partager Sur Les Réseaux Sociaux

Si Vous Avez Aimé Ce Contenu, Aidez-Nous À Nous Développer Et Partagez.
Abonnez-Vous À Nos Réseaux Sociaux.


error: Content is protected !!
Aller au contenu principal