Une visite à l’historique Companhia dos Engenhos do Norte, dans le village de Porto da Cruz, vous permettra de connaître l’un des principaux témoignages vivants du passé glorieux de la production de sucre sur l’île et de remonter au début du 19ème siècle. XX. Construit au début du 20ème siècle (1927), mais équipé de machines du 19ème siècle, Engenho do Porto da Cruz est l’un des exemples les plus frappants de l’importance de la canne à sucre à Madère, et constitue un noyau de musée d’une grande importance patrimoniale.

Il est dédié exclusivement à la production d’eau-de-vie de canne à sucre / rhum selon les procédés originaux, en soulignant parmi ceux-ci le Brandy « Branca » et le Brandy vieilli 970 Reserve.

Si entre mars et mai, les mois de la campagne, nous pouvons expérimenter les sons, les mouvements et les odeurs de leur fermentation, bien qu’avec les limites conséquentes des mesures de sécurité nécessaires, le reste de l’année, il est possible d’observer les machines et de percevoir le mécanisme à travers des dispositifs interactifs. En fin de compte, nous vous suggérons une visite à la casa do Rum juste à côté d’Engenho, où vous pourrez déguster plusieurs pistes.

Il s’agit d’un bâtiment végétal rectangulaire construit en maçonnerie basaltique avec du mortier de chaux, avec des travées de verganes incurvées et une grande porte. Il dispose également d’une haute cheminée, de 26 mètres de haut, cylindrique construite en brique rouge.

À l’intérieur de l’usine, il y a des machines qui nous ramènent à l’époque de la révolution industrielle. L’engenho do Porto da Cruz est l’un des trois anciens moulins en activité à Madère. Construit en 1927, à la suite de la fusion d’une partie de la cinquantaine d’entre eux existant alors sur l’île, il utilise encore aujourd’hui les machines de cette époque, étant le seul en Europe à utiliser la vapeur comme force motrice.

Parmi les autres équipements de cette époque, nous soulignons la chaudière à bois, construite par Jones Burton & Comp. Lda, de Liverpool, une autre chaudière alimentée en bois de chauffage et les déchets de broyage, fabriquée dans l’Arsenal de Saint-Jacques, aujourd’hui disparu, qui était un point de repère de l’industrie à Madère, plusieurs pompes à vapeur et en plein fonctionnement, plusieurs boîtes de cuivre qui servaient à la fabrication du miel, une serpentine également en cuivre utilisée dans la fabrication du rhum et des alambics de français de la marque Barbet en colonne de 7,50 mètres de haut qui encore aujourd’hui produire le rhum agricole de Madère.

Heures d’ouverture:
  • Lundi au samedi: 09:00 – 18:00

Société Engenhos do Norte



Accessibilités

♿🔴-Accessibilité : Difficile (à cause du sol, il fait accrocher les roues de l’équipement).


« Retour


error: Content is protected !!
Aller au contenu principal