Situé dans le jardin botanique de Madère, le musée dispose d’un domaine précieux représentatif du riche patrimoine naturel de l’archipel.

En 1874, le prêtre catholique et naturaliste Ernest Schmitz s’installe sur l’île de Madère. En tant que naturaliste, et bien que sa spécialité soit la zoologie et l’ornitologie, Schmitz s’intéressait également aux insectes, aux mollusques terrestres et marins, aux poissons, aux coraux et aux algues de cet archipel.

En 1882, il organisa un bureau d’histoire naturelle au séminaire de Funchal qui deviendra plus tard un musée, dans lequel étaient exposées des collections de roches, de coraux, de fossiles, de plantes (vasculaires et avasculaires), de lichens, d’animaux embaumés (oiseaux résidents, oiseaux migrateurs, mammifères, poissons et reptiles) et d’autres conservés dans le formaldéhyde (technique de conservation des animaux mous et visqueux). Dans les années où un coles de Briophytes et de Fanerogâmicas, organisé par le naturaliste anglais James Yate Johnson, ainsi que les collections de lichens et de champignons, organisées par le Père Jaime de Gouveia Barreto, ont été intégrés au Musée d’Histoire Naturelle du Séminaire.

En 1981, le Père Manuel de Nóbrega a commencé l’installation du domaine de l’ancien Musée diocésain de Funchal, à savoir les collections d’oiseaux, de fossiles, de roches, de minéraux, d’animaux invertébrés et d’autres vertébrés dans trois salles du bâtiment principal du Jardin botanique de Madère. Ce domaine, propriété du diocèse de Funchal, a été remis à la garde du Jardin botanique en 1982, exposé au public depuis le 1er octobre de la même année.

Les spécimens sont pour la plupart identifiés, et le visiteur peut observer sur les étiquettes le nom commun, le nom scientifique, la famille et le lieu où ils ont été collectés.

Heures d’ouverture:
  • Lundi-Dimanche: 9:00 – 18:00
  • Pause/Interruption : 25 décembre

« Retour


error: Content is protected !!
Aller au contenu principal